village_8.jpg

 

Comment éviter de devenir, malgré soi, receleur ? 
Des particuliers, des bandes organisées ou certains professionnels cherchent à écouler auprès du public des accessoires provenant de vols et de trafics. 
Pour lutter contre ce phénomène, voici 8 conseils préconisés par le Ministère de l'Intérieur : 
1 - Méfiez-vous des pièces vendues à un prix nettement inférieur au prix du marché. Les acheter vous expose à des poursuites pénales, au titre du recel.
2 - Privilégiez un vendeur situé en France, ce qui garantit, en cas de litige, d'escroquerie ou d'abus de confiance, des voies de recours en justice et des investigations plus faciles.
3 - Demandez au vendeur des garanties sur l'origine des pièces ou sur l'origine de la voiture (demande de facture ou de certificat d'immatriculation de la voiture).
4 - Sur les sites de petites annonces sur Internet, méfiez-vous d'un vendeur qui propose un trop grand nombre de pièces détachées. Cela peut indiquer un risque de trafic.
5 - Soyez vigilant vis-à-vis des pièces dont le numéro a été effacé ainsi que des pièces dont l'étiquette d'identification a été retirée, arrachée ou coupée.
6 - Avant d'acheter une voiture, demandez les deux jeux de clé et vérifiez leur fonctionnement.
7 - Assurez-vous avant l'achat que le véhicule n'est pas gagé (certificat de non-gage disponible auprès de la préfecture).
8 - Si vous vendez votre voiture : ne donnez pas rendez-vous aux acheteurs potentiels à l'endroit où vous la garez habituellement : cela empêche tout repérage préparatoire à un vol. Si l'acheteur règle par chèque ou par chèque de banque, rendez-vous au guichet de votre banque pour l'encaisser en présence de l'acheteur : cela évite d'être victime d'une escroquerie.